Comment calculer ses droits pour le troisième pilier?

Dans le panorama financier suisse, le troisième pilier représente un dispositif d'épargne personnel incontournable pour anticiper sereinement sa retraite. Mais comment évaluer précisément vos droits au sein de cette stratégie de prévoyance? Que vous soyez déjà un épargnant averti ou que vous envisagiez de souscrire à un troisième pilier, cet article vous guide dans les méandres des calculs et des bénéfices de ce dispositif. Abordons ensemble les spécificités de la prévoyance privée en Suisse et comment s’assurer de bien calculer ses droits pour le troisième pilier, une composante cruciale à l'approche de la vieillesse, de l'invalidité ou encore pour la sécurisation de vos revenus futurs.

Le troisième pilier : un élément central de la prévoyance en Suisse

Le troisième pilier, en particulier, est un mécanisme de prévoyance privée, complémentaire aux deux premiers piliers, qui permet de constituer une épargne pour la retraite, avec des avantages fiscaux non négligeables.

A lire également : Stop les préjugés sur la gale

En Suisse, le vieillissement de la population et les incertitudes économiques poussent à une réflexion accrue sur l'importance de se constituer une rente supplémentaire ou un capital pour pallier les prestations parfois insuffisantes des deux premiers piliers.

Pour estimer vos droits, l'utilisation d'outils en ligne tels que des calculateurs de 3ème pilier se révèle très utile. Ces outils vous permettent d'intégrer divers paramètres comme votre âge, votre revenu, vos cotisations actuelles et prévues, ainsi que le taux de rendement espéré pour obtenir une estimation précise de la rente ou du capital que vous pourrez percevoir à la retraite. Pour en savoir plus sur comment bien calculer vos droits pour le troisième pilier, consultez le site http://www.ma-collection-de-pubs.com/bien-calculer-ses-droits-pour-le-troisieme-pilier/.

En parallèle : Entretien préventif de votre voiture : comment lexia 3 peut vous aider

Avoir de l'argent une fois retraité : 

Les versements sur le 3e pilier permettent de bénéficier de réductions d'impôt significatives. Le législateur suisse a conçu ce système pour encourager la prévoyance personnelle. Le montant que vous pouvez déduire fiscalement varie selon votre situation professionnelle et personnelle, mais il vous donne la possibilité d'alléger votre charge fiscale annuelle tout en épargnant pour votre avenir.

La déduction fiscale est plafonnée à un certain montant, qui est ajusté périodiquement. Pour l'année 2023, par exemple, le montant déductible pour les personnes exerçant une activité lucrative et affiliées à une caisse de pension est fixé à 6 883 CHF. Pour celles qui ne bénéficient pas d'une prévoyance professionnelle, ce montant passe à 34 416 CHF ou 20% du revenu net de l'activité lucrative, selon le montant le plus bas.